C’est l’été !!

Eh oui nous sommes déjà en été, enfin presque ! Le beau temps qui va sans doute arriver sur le Finistère Sud nous incitera à profiter de l’extérieur, du jardin, des plages naturistes, des randonnées habillées ou pas.  Pour l’instant l’été n’est pas encore présent.

Nous avons la chance dans cette partie sud du Finistère d’avoir 2 plages naturistes autorisées : Trégunc et Fouesnant. Ce sera le moment d’en profiter quand le temps le permettra !

En sillonnant ces divers sentiers littoraux on peut apercevoir quelquefois que cet équilibre naturel est fragile. Certains sentiers au bord de mer sont menacés de disparition, submergés par la mer. Cette dernière est quelquefois extrêmement polluée par des micros-billes plastiques…  Protéger cette nature, quelquefois hostile, c’est en définitive nous protéger nous même. 

 Breizh Nat vous souhaite une bonne  visite de ce site et de bons projets de vacances naturistes…  

 

Le naturisme, c’est naturel en pays de Cornouaille, Quimper, Finistère, Bretagne.

Prochaines dates d’activité :

     – Prochaine activité de rentrée  Aquaform dés le 7 septembre  2024…

Toute l’équipe de BreizhNat vous souhaite une très bonne visite de ce site…

Le naturisme c’est être soi

BreizhNat, c’est quoi ?

Bienvenue à l’association Breizh Nat, association naturiste de Quimper en Finistère, Bretagne.

Vous avez été nombreuses et nombreux à marquer votre intérêt pour la création d’une association nature et naturiste en pays de Cornouaille, Finistère, Bretagne

Une première rencontre a eu lieu le samedi 20 juin 2020 à la plage de Kerler, Fouesnant.

Cette manifestation a fait l’objet d’un très bon accueil du journal « Le Télégramme ».

Notre association se veut avant tout participative. Si vous avez des idées ou envies particulières, des compétences, n’hésitez pas à nous en faire part : Ensemble on avance d’une façon plus constructive !

Le naturisme, c’est quoi ?

Source : Naturisme Magazine

Blog interessant sur tout ce qui touche le naturisme  (naturisme en couple, pilosité, bijoux intimes…)  09/09/2023

Un peu d’histoire :

Selon la définition internationale du naturisme, retenue en 1974 par la Fédération Internationale de Naturisme, le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisé par la pratique de la nudité en commun, et qui a pour conséquence de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et de l’environnement »

Le naturisme est né du désir des êtres humains d’harmoniser leur vie avec les rythmes et les réalités subtiles de la nature. Il est l’art de vivre qui s’appuie sur la connaissance, le respect de l’humain et du milieu naturel dans lequel il évolue. Le naturisme conduit à réfléchir aux comportements de l’homme dans les époques passées, actuelles et à venir. 

D’après Viviane Tiar, ancienne Présidente de la FFN :.

Le naturisme, ce n’est pas seulement « se dévêtir ». C’est une véritable philosophie de vie, qui passe, entre autres, par la pratique de la nudité … »Le naturisme s’inscrit donc dans la lignée des mouvements émancipateurs et humanistes, progressistes et féministes, pacifistes et d’éducation populaire. Sa philosophie est en outre, depuis ses débuts, fortement emprunte d’écologie et de respect de l’environnement». 

Enfin le « Guide du Routard »

Ce guide indique que » la définition du naturisme par la Fédération Française de Naturisme est simple » : « être naturiste, c’est vivre la nature, vivre son propre corps, vivre en famille, faire l’expérience de sa propre liberté. Être naturiste est le moyen le plus simple d’être humain.. Le naturisme redonne toute sa place au corps. »

Le naturisme est une éthique, un ensemble de valeurs acceptées dans un espace commun reconnu par la loi, avec des règles, afin de donner une légitimité à ce courant et d’éviter toute critique possible de voyeurisme ou d’exhibitionnisme.

Vivre sa propre nudité sur une plage, dans un centre ou dans un club permet d’égaliser les rapports sociaux. Débarrassé des vêtements, quiconque profite de ces structures dédiées au naturisme a les mêmes rapports au monde, les mêmes codes sociaux que les autres, de l’enfant aux parents en passant par les grands-parents et les amis. Un doux rêve égalitaire qui semble enfin devenu possible !

Source : Naturisme Magazine (24/06/2024)

Naturisme et nudisme, est-ce la même chose ?

À la différence du nudisme, le naturisme double le fait d’être nu par un projet de société : vivre en accord avec la nature à travers la nudité, le tout dans un cadre établi, où la règle est justement de vivre nu, et surtout dans un espace reconnu par la loi. Être naturiste, c’est tout simplement faire nu ce que les autres font habillés.

Le naturisme est donc un projet de société, où l’on s’abstrait de la vie matérialiste pour retrouver des valeurs fondées sur la nature et le corps en harmonie avec les différents éléments, l’eau, l’air, la terre et le soleil. Des valeurs qui ont eu de tout temps le vent en poupe, développées aussi bien par des anarchistes que des religieux au XVIIIe siècle, mais aussi dans les années 70 et qui reviennent au galop aujourd’hui, avec la mouvance écolo. 

 Il s’agit aussi de retrouver confiance dans son corps et dans celui des autres. Ne naît-on pas nu ? La nudité « naturiste » est une nudité naturelle. Le corps est un élément commun à l’environnement, qui permet aussi d’être un individu unique. Reste aussi la donne humaine, et le plaisir d’être ensemble, tout simplement, en famille ou entre amis

Et si le naturisme n’était pas tout bonnement le plaisir d’être en famille ou avec des amis  tout naturellement nu(es) toute génération confondue  ? (Photo : Source Facebook 25/05/2023)

Et la santé dans tout cela ?

Selon certaines recherches scientifiques, vivre dans la nudité dès sa plus tendre enfance dans le cadre d’un club ou d’un centre permettrait de vivre plus sereinement avec son corps. De plus, le naturisme s’accompagne dès ses origines d’une alimentation naturelle, héritage d’un mouvement végétarien déjà en place au XIXe siècle. Enfin, ce serait l’un des « déstressants » naturels les plus bénéfiques. Alors pourquoi ne pas « franchir le pas » en toute sécurité dans un cadre associatif ?

Le naturisme, simplement naturel ? d’aprés « Cap d’Agde Mediterrannée »

« Par définition, « c’est un mode de vie impliquant une pratique collective du nudisme et basé sur l’idée du retour à l’état naturel ». Concrètement, le naturisme est une éthique, une philosophie de vie, un ensemble de valeurs acceptées dans un espace commun avec des règles afin de donner une légitimité à ce courant et d’éviter toute critique possible de voyeurisme ou d’exhibitionnisme. Ainsi le naturisme a pour objectif le bien être du corps nu au contact des éléments naturels qui nous entourent tels que l’air, le soleil et l’eau. En redécouvrant ces sensations, le naturisme a des vertus salutaires pour l’équilibre physique et moral, c’est un déstressant naturel. Les valeurs du naturisme prônent la tolérance, le respect de soi et des autres. Pratiquer la nudité en commun permet de gommer les barrières sociales favorisant les échanges égalitaires. Il n’y a pas de place au paraître, chacun étant reconnu pour ce qu’il est. »

En résumé le naturisme se vit ensemble toute génération confondue

La nudité en collectivité développe l’acceptation de son corps , en conséquence celui des autres. Le naturisme remet l’homme en contact avec les éléments naturels, air, eau, terre, soleil. Ces éléments sont indispensables à la vie et à un équilibre harmonieux. La nudité permet de mieux percevoir toutes les composantes de notre environnement. Ce contact direct sur la peau procure une sensation de liberté et d’autre encore que nous avons parfois perdu ou oublié..

En résumé le naturisme c’est :

– un style de vie le plus souvent en pleine nature qui offre le calme, l’espace, l’amitié

– un excellent anti stress et le plus naturel qui soit

Et l’écologie dans tout cela ?

Le lien de la Fédération avec France Nature Environnement (FNE) n’est pas négligeable. Des gestes dans les clubs ou les centres naturistes permettent de limiter l’empreinte écologique, avec des efforts réalisés au niveau des énergies, souvent solaires ou encore la gestion soignée du cycle de l’eau pour éviter tout gaspillage. 

.

Randonner nu(s) en groupe permet de prendre conscience de la fragilité de notre environnement : Nu(s) nous faisons corps avec cette nature, maniére peut être de mieux la connaitre pour mieux la défendre. (Source photo : Facebook 26/05/2023) 

Et la Fédération Française de Naturisme  en définitive ?

Votre adhésion à la FFN :

En choisissant ce mode de vie pour vos loisirs vous allez rejoindre la FFN par l’intermédiaire de Breizh Nat. Cette démarche volontaire implique pour vous et ceux qui vous accompagnent l’acceptation des règles dont la FFN est garante.

En adhérant à Breizh Nat vous serez licencié(e) de la FFN et bénéficierez d’une assurance gérée par le groupe MAIF dans toutes ses activités.

Vous pouvez aussi adhérer à Breizh Nat en étant déjà titulaire d’une licence FFN en cours de validité pour un coût modique de 10 €.

Pour mémoire, l’adhésion à Breizh Nat est de 10 € par an, à quoi s’ajoute le coût de la licence de la FFN de 23 €, pour un montant total annuel comprenant l’assurance de la MAIF de 33 €.

Appliquant ces principes, BREIZH NAT est une  nouvelle association naturiste quimpéroise agréée définitivement par les instances de la FFN à l’unanimité (AG de mai 2022)   dédiée à la convivialité et à l’imagination !

Avec l’association BREIZH NAT vous profiterez, dans un cadre intergénérationnel, d’activités naturistes ou autres ayant trait à la préservation de l’environnement ou au bien-être, dans une belle région bretonne préservée.

Cette association se veut participative. Nous attendons que chacun et chacune apporte ses idées pour faire vivre cette nouvelle association. Ensemble nous irons loin.

Pour mémoire, l’adhésion à Breizh Nat est de 10 € par an, à quoi s’ajoute le coût de la licence de la FFN de 23 €, pour un montant total annuel comprenant l’assurance de la MAIF SOIT  33 € en tout.

Vous pouvez également  adhérer à Breizh Nat en étant déjà titulaire d’une licence FFN en cours de validité, pour un coût modique de 10 €.

Nu(e) dans son jardin… Quoi de plus naturel ?  Etre en contact avec cette nature si enrichissante… (Source FFN) 01/08/2023

La position de la Fédération Naturiste Internationale (FNI)

Le naturisme en toute simplicité…

Source : Fédération Française de Naturisme… Blog    10/08/2023.

Yvette Bloyet, nouvelle adhérente, nous a permis de publier sa photo. 

Nous pouvons voir sur ce cliché sa joie de vivre dans un cadre tout à fait nature. Quelle en soit remerciée. Le naturisme, c’est être soi.

Quoi de plus naturel en somme ?

 

 

 

Le naturisme,  « Pratico Pratique », cela se vit comment ?

Solange nous parle... avec de surcroit de belles photos sur le Finistère. Un grand classique à redécouvrir..

Ma première fois en camping naturiste…Source : Rédaction France.fr , Montalivet  14/01/2023

Marion, 30 ans et originaire de Paris, nous raconte sa première fois dans le plus vieux domaine naturiste d’Europe. Immersion en « terre du nu ».

C’était dans les Landes, au bord de l’océan Atlantique, à la pointe du Médoc. Ici, le cadre du domaine de Montalivet  est idéal pour se reconnecter avec la nature. Prendre son vélo , sentir l’air iodé et se retrouver nue parmi les 200 ha de pins maritimes est un sentiment unique. Si je reviens, c’est bien pour la beauté préservée et l’authenticité du lieu.

France.fr – naturisme et nudisme : quelle est la différence ?

Marion : Le naturisme est une philosophie de vie à part entière. C’est avant tout être plus proche de la nature dans tout son ensemble. À la manière d’un écosystème, si vous voulez. La pratique englobe un comportement respectueux, une responsabilité environnementale, un état d’esprit de partage et d’entraide vis-à-vis de la communauté. Le nudisme est bien plus lié au plaisir d’être nu. De manière générale, la pratique relève plutôt du culte du corps.

France.fr – À quelle occasion avez-vous débuté l’expérience ?

Marion : À vrai dire, ma première fois était un peu un « accident ». C’était il y a 8 ans déjà. J’avais 22 ans et ma meilleure amie, naturiste convaincue depuis son enfance, m’avait proposé de la rejoindre dans sa maison de vacances à Montalivet. À l’époque, je n’avais pas spécialement prévu de partir et n’étais pas très au fait de la pratique. C’est donc par curiosité (et aussi sur un grand coup de tête) que j’ai décidé de la suivre.« Mon acclimatation s’est déroulée par étape : j’ai mis par exemple, quelques années avant d’aller faire mes courses, nue. »

France.fr – comment vit-on une première fois « naturiste » ?

Marion: Sociologiquement, ça n’a pas été facile au départ. Je me rappelle même avoir été gênée la première fois où les voisins sont venus nous dire bonjour entièrement nus. Mais dans l’ensemble, tout se déroule un peu par étape. On ne devient pas naturiste vacancière du jour au lendemain, il s’agit d’un apprentissage de soi à soi et surtout avec les autres. J’ai mis, par exemple, quelques années avant d’aller faire mes courses, nue. Et finalement, on se rend rapidement compte que notre rapport à autrui ne change pas tellement. Être nu dans un camp naturiste, c’est se sentir dans la masse.

France.fr – J’imagine qu’il existe des règles particulières à l’intérieur ?

Marion: « Bulle », c’est le premier mot qui me vient à l’esprit. En effet, le camp reste toujours clos et sécurisé, de façon à ce que les personnes extérieures ne puissent pas voir l’intérieur. Des caméras sont disposées un peu partout : c’est très encadré. L’objectif étant d’éviter le voyeurisme et de surtout pérenniser une ambiance bienveillante.

France.fr – Votre rapport au vêtement a dû changer non ?

Marion: Oui, complètement. Je me suis très vite rendue compte que l’habit en lui-même pouvait être un vecteur de complexes, dans sa manière d’épouser nos formes, de les mettre en avant ou non… Rentrer de vacances et remettre ses vêtements m’a fait réaliser à quel point nous nous habillons selon des codes sociaux préétablis. Quelque part, pratiquer le naturisme, c’est aussi montrer que le corps parfait n’existe pas.

France.fr – Quels sont les avantages et inconvénients ?

Marion: Côté avantages, je dirais que l’on bénéficie d’une véritable bulle de reconnexion dans un environnement magnifique, en pleine nature. J’ai remarqué notamment qu’il existait quelque chose de commun et de personnel à pratiquer le naturisme. Le coté personnel se traduit par une introspection et une acceptation personnelle de son propre corps tandis que l’aspect commun se manifeste par l’idée d’être nu ensemble. Nous avons tous des corps différents mais nous sommes tous dans le même bateau finalement. Pour aller plus loin, la barrière sociale tombe également. Une fois nu, les hiérarchies sont gommées : « et maintenant, tu es qui ? »

Mais selon moi, cette bulle peut aussi être à double tranchant. L’aspect communautariste peut évidemment déranger. À la manière d’un village, tout le monde sait ce que fait tout le monde. Le manque d’intimité et d’indépendance peuvent être un frein. Je comprends donc tout à fait que certains vacanciers ne se retrouvent pas dans cette pratique.

France.fr- quel regard portez-vous sur ce mode  de vie ?

Marion : De plus en plus de vacanciers demandent à avoir le wifi, les chaines tv, leur ordinateur… Je trouve que l’on sort un peu des principes du naturisme même. Dans les années 70, le camp était petit, avec pas forcément d’électricité pour un vrai retour à la nature. De plus en plus de sujets inhérents à la société de consommation divisent aujourd’hui la communauté. Pour ma part, ma philosophie est la suivante : partager ensemble une expérience, s’entraider entre voisins, vivre ensemble, faire des rencontres humaines et, si possible, manger en circuit court pour respecter les petits producteurs et la nature.

France.fr: quel est le petit plus qui vous fait revenir chaque année ?

Marion : Le fait de ne pas chercher le matin mes vêtements et de partir avec une valise légère entre les mains. Le cadre, également : prendre son vélo nue et se retrouver dans une forêt de pins, au milieu d’un cadre préservé est une sensation que l’on ne retrouve nulle part ailleurs.

France.fr: un mot ou une phrase pour donner envie aux éventuels néophytes ?

Marion: Sans hésiter : l’acceptation de soi et la reconnexion totale à la nature. Deux éléments qui font du naturisme une expérience aussi singulière que libératrice !

fleur site

Concrétement, quelques témoignages…

Pratico-pratique », quelques impressions de naturistes sur la plage de la Guimorais relatées par  Lucile Trihan Coignard, journaliste :          

« Mado et Patrick sont naturistes depuis les années soixante-dix à La Guimorais. Plus à l’est sur la côte d’Émeraude, une partie de la plage du Verger accueille aussi les naturistes, dont une population plus jeune. Vers les Côtes d’Armor, on trouve la plage de La Fourberie à Saint-Lunaire et deux plages à Erquy et Pléneuf-Val-André
Sur le chemin au sommet de la dune surplombant la plage des Chevrets à Saint-Coulomb, près de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), les randonneurs ont l’air un peu perdus. Il y a en contrebas des centaines de corps nus entre les parasols multicolores. Chacun vaque à ces occupations de plage dans la plus complète décontraction. « Il vaut mieux savoir », prévient une connaisseuse en jetant un regard rieur à l’attention des touristes qui viennent de lui poser la question.
Un état d’esprit, en connexion avec la nature et les autres
C’est un mode de vie qui ravit les épris de liberté. Randonnées et autres sports mais aussi inactivité au soleil, certains trouvent la vie plus pratique sans un centimètre de tissu sur le corps. Selon les estivants de la plage de La Guimorais, le naturisme est un état d’esprit, en connexion avec la nature et les autres.
La sensation de l’eau sur la peau
Avec sa vue, ses rochers, son terrain de volley, la plage de La Guimorais est très prisée. Les adeptes du naturisme se retrouvent ici depuis les années 70, à l’instar de Patrick qui y vient depuis plus de 45 ans. Comme beaucoup, il apprécie surtout la sensation de l’eau quand il se baigne :
« En maillot de bain, on a le slip mouillé. C’est mieux nu. Il m’arrive de mettre un maillot quand je me baigne avec mes enfants et je ne supporte pas. »
« Je suis naturiste comme d’autres sont catholiques »
Quant à Véro qui habite dans le département, elle vient quelques fois dans l’année pour se ressourcer. « L’avantage, c’est qu’on n’a pas de marque de bronzage », sourit-elle. Pour la première fois, sa fille l’accompagne. « Ma petite amie vient depuis longtemps, je me suis dit que je pouvais le faire aussi », explique Joanne pour qui c’est aussi une façon de se libérer. « Même si ça me fait un peu peur », confesse-t-elle.
Les vacanciers semblent surtout apprécier le calme de ce lieu « magnifique » avec ses dunes sauvages et la pointe du Meinga comme horizon. Un couple s’installe tranquillement, en retirant un à un leurs vêtements. « Ici, il y a moins de bordel, c’est moins sale, les gens se respectent », explique Patrice qui vante les mérites de « se baigner à poil ». Cyril à ses côtés disserte :
« On est plus naturel et détendu. C’est l’Homme et la Nature, et l’Homme et l’Homme. C’est plus simple et plus sain ».
Tout autour, les gens sont très calmes. « Pas de bruit, de musique, de cris d’enfants… », s’enthousiasme Mado. « On est en accord avec les éléments, la nature et la mer », rajoute cette retraitée qui vit fièrement le naturisme depuis plus de quarante ans. « J’ai fait du naturisme dans tous les pays du monde. J’ai commencé à l’Île du Levant en 1977. Je suis naturiste comme d’autres sont catholiques », rit-elle. Son amie, qui a fait le chemin depuis l’Autriche, l’accompagne depuis 30 ans. « On vient tôt le matin avant le petit-déjeuner pour profiter de la lumière », avance-t-elle en décrivant l’ambiance paradisiaque du petit matin.
La liberté et l’égalité
Pour les estivants sur cette plage, le naturisme est avant tout une philosophie de vie. « Le naturisme prône le respect de chacun, de ses différences et de ses particularités. La nudité en commun permet d’accepter le corps avec ses qualités mais aussi ses défauts » peut-on lire sur le site de la Fédération française de naturisme (FFN). Beaucoup se rejoignent sur les raisons qui les ont poussées à franchir le pas : « le bien-être », « la liberté ». À commencer par la sensation de liberté au contact du vent et de l’eau. Un autre avantage selon eux : la nudité efface les différences et désinhibe. Entre petits et grands, gros et maigres, moches et beaux, noirs et blancs.
« Il n’y a pas de jugement, on ne se regarde pas. On s’en fout, on est comme on est. »
Si certains souhaitent encourager les zones mixtes entre les naturistes et les « textiles » ou « non-naturistes », la séparation est bien délimitée à La Guimorais. Des rochers au milieu de la plage des Chevrets isolent les deux camps. « Je respecte cette limite car je ne veux pas qu’on me prenne pour un pervers », avance par exemple Patrick. Les voisins habillés ne semblent pas non plus s’aventurer à l’est des Chevrets. « Quand on est importuné, c’est plutôt par d’autres naturistes un peu insistants », explique une femme. Ce qui est sûr, c’est que la plage est ce lieu de liberté naturel un peu caché que les naturistes ne semblent pas prêts d’abandonner. »

Si vous êtes naturiste, femme, homme célibataire, en couple, ou en famille avec enfants et si vous résidez à proximité de Quimper, Finistère, soyez le (la bienvenue) !

« Pratico-pratique », synthése actuelle du naturisme sous forme de feuille de journal….

 

 

Article à la Une : La nudité chez soi…

https://www.santeplusmag.com/cest-prouve-se-balader-nu-chez-soi-est-en-fait-bon-pour-la-sante

  !

Quelques photos . . .

Nature Quimper Cornouaille Finistère Bretagne

Pique-nique

Un pique-nique suivi d’une baignade à la plage de Kerler (Mousterlin)  a pu être organisé  samedi 10 juillet dernier. En fonction de la météo et de la saison, d’autres  sorties sur les plages naturistes situées à proximité de Quimper pourront être organisées : Plage de Kerler de Fouesnant et celle de la Pointe de Trévignon à Trégunc.

Ces sorties pourront être suivies d’un pique nique convivial. La dernière sortie a eu lieu le vendredi 17 juin 2022 dans une excellente ambiance sous un soleil estival.

Breizh Nat association naturiste quimpéroise

Environnement

Breizhnat participe à la défense de l’environnement en lien avec les fédérations nationales.

Un séjour sur une ile du Nord Finistère vient d’être organisé. Une belle réussite !

Une journée de nettoyage de la plage de Tréguennec  a été organisée le dimanche  20 novembre 2022. Une expérience à renouveller.

Breizh Nat association naturiste quimpéroise

Méditation Massage 

Une 1ére séance de relaxation « Dao Yin » (auto massage) au manoir de Kerdevot à Ergué Gabéric a eu  lieu le 9 octobre 2020 et a rencontré un franc succès.

Une séance naturiste de relaxation à l’espace aquatique prévue à l’hôtel « Latitude Ouest » (Jacuzzi et sauna)  à Locronan a eu lieu en novembre 2021 et a rencontré un beau succès

Breizh Nat association naturiste quimpéroise

Aquatique

Aquaforme – Ergué Gabéric

 Nous vous communiquons la prochaine date retenue  pour ce mois : Retour des activités à la rentrée 2023 aprés avoir profité de l’été !

Pour plus d’infos ,

Naturisme en Bretagne
Fédération française de naturisme

Le plaisir d’être avec les éléments naturels sous un soleil couchant… (Souce photo : Facebook 26/05/2023)

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à nous écrire via le formulaire ci-dessus ou à l’adresse suivante : breizhnat.bn@gmail.com 

Nous vous répondrons sans tarder. À très bientôt !
 
 

Vous pouvez nous suivre sur nos réseaux sociaux pour plus d’informations :

« Association naturiste quimpéroise – Finistère – Bretagne »

Breizh Nat
error: Content is protected !!